Pluie d'actualités et de bons plans en Nord-Pas-de-Calais-Picardie
Ché par ichi !

Sainte-Barbe : Fête des mineurs !

Chaque année, début décembre, la Sainte-Barbe est aux mineurs ce que la Saint-Eloi est aux métallurgistes : la fête de leur corporation.
La fête est célébrée le 4 décembre, en souvenir des mineurs.

Sainte-Barbe, Patronne des Mineurs …

Il n’y a plus de mineurs en activité, mais les traditions résistent ! Sa légende parle d’une jeune fille vivant au moyen-âge qui se serait convertie au christianisme contre la volonté de son père. Furieux, il la fit décapiter. C’est alors que la foudre s’abattit sur lui et que le feu le consuma intégralement !

Voilà pourquoi Sainte-Barbe est la patronne de nombreuses professions devant affronter les dangers liés au feu ou aux explosions, comme les mineurs de fond et par extension les ingénieurs des mines, les sapeur-pompiers, les métallurgistes ou les artificiers …

Sainte_Barbe

Depuis le Moyen-âge, les mineurs honore la Sainte-Barbe censée les protéger des explosions dans la mine. Encore aujourd’hui, il trône toujours une Sainte-Barbe à l’entrée des tunnels en construction pour protéger les ouvriers-mineurs des accidents de chantier.

Remontez le temps …

Sainte_Barbe_2La veille de la fête, le travail était avancé au maximum. Au milieu de la matinée, le travail s’arrêtait et la fête commençait ! Les bouteilles, descendues en cachette plusieurs jours avant et dissimulées dans la mine, ressortaient. La bistouille (généralement du genièvre) arrosait le briquet (casse-croûte du mineur). Les mineurs chantaient et se racontaient des histoires souvent grivoises !

Au fur et à mesure de l’avancement de la journée, l’alcool aidant, les esprits s’échauffaient. A l’heure de la remonté, certains finissaient dans les berlines ; les moins éméchés poursuivaient la fête dans les estaminets et la nuit était souvent courte !

Le saviez-vous ?

Dans la tradition, chaque fosse possédait une Sainte-Barbe qui veillait sur les mineurs, les protégeant des « coups de grisou », des explosions qui dispersaient dans la mine un gaz mortel.

Crédits photos : Laurent Bouvier

2 commentaires

  1. PRUDHOMME dit :

    Et, parait il, la statue, placée à l’entrée de la veine la plus profonde, n’avait jamais de pousière sur elle. Mon père y est mort, le 1° Avril 1967. Gloire aux mineurs

  2. vandamme michel dit :

    Je fête la Sainte-Barbe depuis l’âge de 17 ans ou je suis rentée dans l’armée dans l’arme du génie et encore ce Week-end j ai passée deux sainte 6 Barbe une chez les pompiers et une dans l amicale des anciens de la sape. Et comme on dit par Sainte – Barbe vive la sape

Répondre à vandamme michel Annuler la réponse.

Votre adresse email ne sera pas publiée.

captcha

Retour en haut de page