Pluie d'actualités et de bons plans en Nord-Pas-de-Calais-Picardie
Ché par ichi !

Connaissez-vous les coulonneux ?

La colombophilie, c’est l’art d’élever et faire concourir les pigeons voyageurs ! Véritable religion, la colombophilie est un sport très pratiqué dans la région Hauts-de-France par les coulonneux …

 

Coulonneux_6

C’est un sport non officiel et très peu connu, une pratique ancestrale qui se transmet de génération en génération.

Dans le Nord de la France, il n’y a pas de quartier qui n’ait son coulonneux ! De Dunkerque à Lille, environ 10 000 personnes pratique ce sport populaire sur 20 000 au total en France !

La colombophilie, une pratique ancestrale et transgénérationnelle …

A partir de la seconde moitié du 19e siècle, la colombophilie est très clairement promue par l’industrie minière parmi les sports et les loisirs des ouvriers. A l’époque, les compagnies des mines régionales puis les Houillères ont fortement encouragés la pratique de la colombophilie.

Coulonneux_5

Elles finançaient même certaines associations sportives ou de loisirs où participaient les membres de leur personnel ! Les mineurs pouvaient même bâtirent des pigeonniers, parfois imposants dans les jardins des habitations qu’elles mettaient à leur disposition.

Le mineur s’affirmait ainsi sur le plan social et il développait son désir de gloire et de réalisation de soi-même !

Coulonneux_2L’élevage ainsi que les compétitions de pigeons voyageurs étaient l’un des grands passe-temps favoris des mineurs de notre région.

Le pigeon était une promesse d’évasion spirituelle pour les mineurs. Enfermés toutes la journée au fond de la mine, ils trouvaient là le moyen de s’évader.

Chez le coulonneux, dans le Nord de la France, chacun a son « macôt », son pigeon préféré ! Un écaillé gris, un roux, un mosaïque ou un meunier. Leur nom varie selon les gens, les régions et les nuances de leur plumage.

Le pigeon peut voler à plus de 120 km à l’heure et le coulonneux ne sait jamais si il reverra son pigeon !

Aujourd’hui, la plupart des pigeonniers ont fait peau neuve et la colombophilie demeure particulièrement forte dans le Bassin minier.

Crédits photos : Centre Historique Minier Lewarde , André de Marles

2 commentaires

  1. Lemonnier johann dit :

    Bonjour Dans le cadre d’une kermesse d’un centre de loisir j’aimerai effectuer un lâcher de pigeon dans la commune de blangy sur ternoise pourriez vous m’indiquer comment proceder Vous remerciant

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

captcha

Retour en haut de page